Site sur l'albinisme


II- Les dysfonctionnements

A- Au niveau de la pigmentation de la peau

La quantité de mélanine contenue dans la peau est responsable des différences de couleurs entre les différentes parties du corps d'un individu mais également des différences de couleurs de peau entre individus (annexe 2) . La quantité de mélanine dépend bien sûr d'autres facteurs : l'hérédité, les hormones…Or un individu albinos présente en outre une hypopigmentation qui est due à une réduction ou absence de synthèse de mélanine, donc le dysfonctionnement du métabolisme se situe à ce niveau. Si cette hypopigmentation est générale, on parle d'albinisme oculo-cutané (OCA). Le seul critère de la pigmentation est insuffisant pour diagnostiquer l'albinisme. Des anomalies visuelles ont été diagnostiquées dans tous les cas d'albinisme OCA. L'iris et la rétine sont dépigmentés donc les pupilles apparaissent rouges. Chez les individus albinos, l'insuffisance de mélanine peut être due soit à une anomalie dans la chaîne de biosynthèse (anomalie enzymatique) (annexe 2) ), soit à une anomalie non spécifique à la chaîne.


Etudions de plus près la mélanine :
le nom de mélanine (du Grec mélas, mélanos, noir) est généralement accepté bien qu'il couvre une famille de pigments très divers, à la fois par leur origine, leur structure, et parfois leur couleur. Les mélanines sont largement représentées dans les deux règnes (animale et végétale). Ce sont des polymères dont la couleur varie du jaune au brun et au noir ; certaines sont rouges.


Nous allons maintenant étudier les formes d'albinisme oculo-cutané (OCA):

- albinisme oculo-cutané de type 1 : la tyrosinase est une enzyme cruciale de la chaîne de biosynthèse des mélanines car elle catalyse quatre réactions :l'hydroxylation en dopa, l'oxydation de la dopa en dopaquinone et les deux réaction aboutissant aux quinones. La banque renferme uniquement les séquences des allèles du gène qui code pour la tyrosinase.

- albinisme oculo-cutané de type 2 : Il est dû à un ou plusieurs gènes autres que celui qui code pour de la tyrosinase.


Reprenons l'albinisme oculo-cutané de type 1 :


- phénotypes cliniques

· Tyrosinase négative (cas OCA-1A) : ce phénotype a été trouvé dans tous les groupes ethniques étudiés à travers le monde. Il est lié à une activité nulle de la tyrosinase. Les enfants naissent avec les cheveux blancs, la peau blanche, les yeux bleus, et ses caractéristiques persistent durant toute la vie. La peau ne bronze pas et reste très sensible au soleil tout au long de la vie. On constate qu'il n'y a aucune synthèse de mélanine.

· Type jaune (cas OCA-1B) : il est reconnu dans beaucoup de populations et a été découvert dans la population Amish (Etat de l'Indiana des Etats-Unis). Les enfants naissent avec les cheveux blancs et la peau blanche. Les cheveux se colorent en blond au cours des premières années de la vie et peuvent devenir blond foncé chez l'adulte. La peau devient crème et peut bronzer au soleil. L'iris, bleu gris, peut aussi se pigmenter davantage.

· Type thermo-sensible (cas OCA-1TS) : Nées avec une peau blanche, des poils blancs et des yeux bleus, certains personnes, au moment de la puberté, développent une pigmentation sur les zones les plus froides de leurs corps comme les bras et les jambes. Selon la température de l'endroit du corps considéré, on aura une pigmentation plus ou moins développée.


- phénotypes moléculaires

· Les allèles du gène : La tyrosinase résulte de l'expression d'un gène situé sur le chromosome 11. Le séquençage du gène a montré que l'allèle normal présentait un polymorphisme.

· Caractéristiques des enzymes codées par ces allèles : Ces mutations déterminent des enzymes ayant des caractéristiques diverses :

- Enzymes totalement inactives (à l'origine du phénotype OCA-1A): ce sont notamment celles codées par les allèles Tyralba (1, 2, 3, 4, 5)

- Enzyme partiellement inactive (à l'origine du phénotype OCA-1B) : l'allèle muté est appelé Tyralbb1 dans la banque ; la tyrosinase possède une activité résiduelle et la dopaquinone formée qui a une forte affinité pour les groupements sulfhydril (présents dans la cystéine) est transformée en phéomélanine (pigment jaunâtre). La voie métabolique vers la phéomélanine est donc privilégiée aux dépens de celle de l'eumélanine.

- Enzyme thermo-sensible (à l'origine du phénotype OCA-1TS) : l'allèle muté est appelé Tyralbts dans la banque: la tyrosinase est inactive au-dessus de 35°C.


L'albinisme oculo-cutané de type 2:

Il est dit tyrosinase-positive car le test du bulbe pileux est positif, ce qui laisse supposer que le gène de la tyrosinase est normal. Cette forme d'albinisme est la plus commune et la plus variable. Sa distribution est mondiale avec une forte fréquence en Afrique, notamment équatoriale comme nous le verrons dans notre troisième partie.


- phénotypes cliniques

· Il est globalement moins sévère que l'OCA de type 1. L'hypopigmentation cutanée peut varier suivant l'origine ethnique et l'hétérozygotie éventuelle de l'individu. Cependant, certains caratères paraissent communs : les individus ont des cheveux légèrement pigmentés à la naissance, la peau est blanche, les yeux sont bleus et surtout la pigmentation augmente avec l'âge.


-phénotypes moléculaires

· Le ou les gènes responsables n'ont pas encore été séquencés et la pathologie moléculaire n'a pas été déterminée.

Exemple d'un albinisme de type OCA-1 dû à des allèles différents du gène de la tyrosinase :


albinisme-type-OCA-1



Phénotypes des individus albinos de cette famille :

- Absence totale de pigmentation des cheveux, de la peau, des yeux;

- Troubles oculaires;

- Test du bulbe pileux : activité de la tyrosinase nulle.


bouton_precedent  bouton_suivant